Josef Bican

footballeur autrichien

Josef « Pepi » Bican, né le à Vienne en Autriche-Hongrie et mort le à Prague en République tchèque, est un footballeur international autrichien puis tchécoslovaque. Il évoluait au poste d'attaquant avant de devenir entraîneur.

Josef Bican
Image illustrative de l’article Josef Bican
Josef Bican en 1940.
Biographie
Nationalité Autrichien
Tchécoslovaque
Naissance
Vienne (Autriche-Hongrie)
Décès (à 88 ans)
Prague (République tchèque)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 19311957
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
19311935 Rapid Vienne078 0(92)
19351937 Admira031 0(25)
19371948 Slavia Prague271 (622)
19491951 Vítkovické Železárny065 (74)
1952 FC Hradec Králové034 0(60)
19531956 Dynamo Prague032 0(22)
1957TJ Slovan Liberec 01 0(0)
1957TJ Spartak ZJS Brno04 0(2)
19311957Total548 (878)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
19331936 Autriche019 0(14)
19381949 Tchécoslovaquie014 0(12)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
19541956 Dynamo Prague
19561957 TJ Slovan Liberec
19571958 TJ Spartak ZJS Brno
19581959 TJ Baník Příbram
19591960 SONP Kladno
1960 Spartak Hradec Králové
19691972 KSK Tongres
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Il est le deuxième buteur le plus prolifique de l'histoire du football mondial derrière en:Erwin Helmchen avec 950 buts marqués en matchs officiels[1],[2]. Certains lui attribuent plus de 1400, voire plus de 1800 buts. L'IFFHS lui a même décerné un « Ballon d’or » le reconnaissant comme le plus grand buteur du siècle dernier[3],[4].

BiographieModifier

Né à Vienne en Autriche-Hongrie, dans une famille pauvre, Josef Bican est repéré pour ses talents de buteur à l'âge de 18 ans. Alors qu’il est âgé d’à peine huit ans, son père décède d’une maladie aux reins contractée lors d’un match de football. Ce drame plonge la famille Bican dans une grande pauvreté, obligeant Josef à jouer au football sans chaussures. Son talent est dû à des capacités athlétiques exceptionnelles. Très habile des deux pieds avec une vision de jeu parfaite, Josef Bican avait aussi la capacité de courir le 100 mètres en 10,8 secondes, ce qui était très rapide pour les sprinters de l'époque. Dès ses 15 ans, il joue à Schustek et à Farbenlutz et enfile les buts comme des perles[5].

Rapidement considéré comme le plus grand club du pays, le Rapid Vienne s'intéresse à ce phénomène et le signe en 1931. Lorsque Josef Bican a rejoint le Rapid Vienne, il a reçu 150 schillings. Alors âgé de 20 ans, le Rapid Vienne voulait le garder tant qu'il le paye 600 schillings. Lors de son premier match contre l' Austria Vienna, club où a joué Matthias Sindelar, Bican a marqué quatre buts dans une victoire 5-3. Bican a remporté le titre autrichien avec le Rapid en 1934-1935 et son premier titre de buteur, mais à la fin de la saison, il avait été suspendu après avoir refusé de signer un nouveau contrat et Bican a décidé de faire grève. Par l'intermédiaire d'un de ses oncles, un accord a été conclu avec Admira Wien, à l'époque la partie la plus titrée de l'histoire autrichienne. Pourtant, Rapid a refusé de publier son inscription et Bican a passé neuf mois sans même jouer. Lorsqu'il a été autorisé à partir, Bican a remporté des championnats au cours de ses deux saisons avec le club de Vienne, mais son cœur était tourné vers la patrie de sa famille. En 1937, Bican quitte Vienne pour rejoindre le club tchèque du Slavia Prague[2]. Bican a été le meilleur buteur de sa première saison, mais Slavia a terminé deuxième. La saison suivante, en mars 1939, l' Allemagne envahit la Tchécoslovaquie et le football se divise de la même manière, les clubs bohémiens et moraves transférant leurs résultats de la ligue tchécoslovaque à la nouvelle ligue Cesko-moravska. Bican a de nouveau été le meilleur buteur de la ligue mais le Sparta Prague, le plus grand rival a de nouveau remporté le championnat[6]. La troisième année (1941), le premier des quatre championnats est venu avec le troisième des 10 titres de buts en continu. Il a joué pour Slavia tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Il y restera onze ans, inscrivant 622 buts en matches officiels (1937-1948 et 1953-1955)[7].

Josef Bican avec le Slavia Prague en août 1938.

Dans un match de championnat contre Zlín, il marqua à sept reprises (1939-1940). Au cours de la saison 1940-1941, Bican égala son exploit de la saison précédente, encore une fois contre SK Bafa Zlín, en marquant sept fois, le Slavia Prague l'emportant 12-1. En 1947-1948, Bican marque une nouvelle fois sept buts, lors du match du Slavia Prague contre le České Budějovice qui se termina par le score de 15-1[8].

Dans une Europe dévastée après la guerre, les plus grands clubs voulaient recruter Josef Bican. La Juventus FC lui aurait offert de belles raisons de les rejoindre, mais il a refusé après avoir été informé que les communistes pourraient contrôler l'Italie[9]. Il décide donc de rester à Prague, mais les communistes arrivent au pouvoir pendant l'année 1948. Josef Bican refuse de se joindre au Parti communiste tchécoslovaque, tout comme il refuse de se joindre au parti nazi en Autriche[10]. L'image de Josef Bican l'avait établi comme l'un des plus grands noms de la société du pays. Mais ses jours heureux allaient bientôt être révolus. Le gouvernement communiste voulait utiliser Bican comme arme de propagande. Lorsqu'il a refusé d'être une marionnette, les autorités tchécoslovaques ont dit que Bican était un viennois bourgeois, ignorant son argument selon lequel ses origines étaient humbles. Bican a essayé d'améliorer sa position avec les communistes en rejoignant les aciéries Železárna Vítkovice. En 1952, il rejoint le FC Hradec Králové, où il réussit à marquer 53 buts en 26 matches[7]. Le 1er mai 1953, le Parti communiste l'oblige à quitter la ville, et donc le club. Après avoir été forcé de partir, il est retourné à Slavia Prague, ou, comme on l'appelait alors, Dynamo Prague. Il a finalement pris sa retraite de joueur, toujours à Slavia, à l'âge de 42 ans en 1955. Il était le joueur le plus âgé de la ligue à cette époque[6].

La tombe de Josef Bican à Prague.

Il termina sa carrière à l'âge de 42 ans, en 1955, au Slavia Prague renommé en Dynamo Prague. Il a été le plus vieux joueur en activité du championnat à cette époque là[5]. Il fut le meilleur buteur du championnat de Tchécoslovaquie à 11 reprises.

Le meilleur buteur de l'histoire a connu trois sélections différentes. Un départ sous le maillot de l'équipe d'Autriche; Il dispute la Coupe du monde 1934 où il atteint les demi - finales. La Wunderteam surnom donné à l'équipe autrichienne pendant les années 1930, était l'équipe référent en Europe malgré son absence de palmarès. Après 19 sélections et 14 buts avec l'Autriche, Josef Bican joua à partir de 1938 pour la Tchécoslovaquie. Il inscrivit 12 buts en 14 sélections, dont un quadruplé contre la Roumanie lors d'une victoire 6-2 en 1938. Sans la Seconde Guerre mondiale, Josef Bican aurait pu totaliser un bien plus grand nombre de sélections. En 1939, il goûte à une troisième sélection méconnue. Après le démembrement de sa nation par le Troisième Reich. L'équipe de Bohème-Moravie est créée par le régime nazi. Une sélection représentant une région austro-hongroise. Il honorera une seule sélection le 12 novembre, réalisant un triplé face à l'Allemagne dans un match nul (4-4) à Wrocław en Pologne. Sa dernière apparition en équipe nationale a lieu le 4 septembre 1949 lors d'un revers face à la Bulgarie (3-1)[11].

Il commence sa carrière d'entraîneur au club qui lui a permis de se consacrer, le Slavia Prague. Il entrainera 5 autres clubs Tchécoslovaques entre 1956 (départ de son poste d'entraîneur au slavia prague) et 1960. Après le Printemps de Prague en 1968 (une série de réformes libérales voulues par le dirigeant Tchécoslovaque Alexander Dubcek, qui se sont soldées par l'intervention des forces armées du Pacte de Varsovie.) Il put exercer son activité d'entraîneur à l'extérieur du pays. Et c'est ainsi qu'il se retrouve a la tête du K Sportclub Tongres, club amateur de la ville de Tongres en Flandre. Il y restera durant 3 ans[12].

Josef Bican s'éteint en 2001 à âge de 88 ans, des suites de problèmes cardiaques. Aussi méconnu soit-il dans le monde du ballon rond, l'Autrichien demeure une véritable légende. Questionné sur sa discrétion concernant ses exploits fantasques, lui qui affirme avoir marqué 5000 buts dans sa carrière, il a simplement répondu: – Qui m'aurait cru si j'avais dit que j'avais marqué cinq fois plus de buts que Pelé ?[5]

StatistiquesModifier

Tous les buts officielModifier

Compétition Matchs Buts
Championnat nationale D1 367 542
Championnat nationale D2 - D3 72 134
Coupes nationales 65 134
Coupes européennes 15 15
En sélection national 49 48
Autres sélection 26 25
Tournoi d'hiver 30 52
Total sur la carrière 624 950


Statistiques détailléesModifier

Statistiques de Josef Bican au 20 Février 2022
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Stredoceske Pohar Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
1931 Drapeau de l'Autriche Farbenlutz VAFO 2 2 - - - - - - - 2 2
Sous-total 2 2 - - - - - - - 2 2
1931 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne-amat. - - - 2 3 - - - - - 2 3
Sous-total - - 2 3 - - - - - 2 3
1931-1932 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne II Division 2 13 24 - - - - - - - 13 24
Sous-total 13 24 - - - - - - - 13 24
1931-1932 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne Division 1 8 10 2 2 - - - - - 10 12
1932-1933 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne Division 1 16 11 2 6 - - - - - 18 17
1933-1934 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne Division 1 22 29 5 5 CM 3 1 - - 30 35
1934 Drapeau de l'Autriche Rapid Vienne Division 1 3 4 - - - - - - - 3 4
Sous-total 49 54 9 13 - 3 1 - - 61 68
1935-1936 Drapeau de l'Autriche Admira Vienne Division 1 15 8 2 3 CM 2 2 - - 19 13
1936-1937 Drapeau de l'Autriche Admira Vienne Division 1 11 10 1 2 - - - - - 12 12
Sous-total 26 18 3 5 - 2 2 - - 31 25
1937 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga - - - - - - - 4 4 4 4
1937-1938 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga 19 26 CM 8 10 - - 27 36
1938-1939 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 20 29 CM 2 2 - - 22 31
1939-1940 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 22 50 3 5 - - - 1 4 26 59
1940-1941 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 22 32 5 11 - - - 4 7 31 50
1941-1942 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 22 38 7 19 - - - 3 6 32 63
1942-1943 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 22 39 1 0 - - - 3 7 26 46
1943-1944 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 26 37 1 3 - - - 5 10 32 50
1944-1945 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague První Liga 9 16 6 20 - - - - - 15 36
1945-1946 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga 26 31 - - - 1 1 27 32
1946-1947 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga 23 43 - - - 1 1 24 44
1947-1948 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga 23 21 - - - 3 4 26 25
1948 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague 1. fotbalová liga 7 21 - - - - - 7 21
1948 Drapeau de la Tchéquie Slavia Prague II Division 2 2 9 - - - - - 2 9
Sous-total 221 426 23 58 - 10 12 25 44 279 540
1949 Drapeau de la Tchéquie Vítkovické Železárny Division 2 17 44 - - - - - 17 44
1950 Drapeau de la Tchéquie Vítkovické Železárny 1. fotbalová liga 23 22 - - - - - 23 22
1951 Drapeau de la Tchéquie Vítkovické Železárny 1. fotbalová liga 18 8 - - - - - 18 8
Sous-total 58 74 - - - - - 58 74
1952 Drapeau de la Tchéquie Skoda Hradec Kralove Division 2 26 53 8 7 - - - - - 34 60
Sous-total 26 53 8 7 - - - - - 34 60
1953 Drapeau de la Tchéquie Dynamo Prague 1. fotbalová liga 10 7 - - - - - 10 7
1954 Drapeau de la Tchéquie Dynamo Prague 1. fotbalová liga 14 11 - - - - - 14 11
1955 Drapeau de la Tchéquie Dynamo Prague 1. fotbalová liga 8 4 - - - - - 8 4
Sous-total 32 22 - - - - - 32 22
1957 Drapeau de la Tchéquie FC Slovan Liberec Division 3 1 0 - - - - - - - 1 0
Sous-total 1 0 - - - - - - - 1 0
1957 Drapeau de la Tchéquie FC Zbrojovka Brno Division 3 4 2 - - - - - - - 4 2
Sous-total 4 2 - - - - - - - 4 2
Total sur la carrière 432 675 45 86 - 15 15 25 48 517 824

Sources: RSSSF: Josef Bican - Additional Data - Slavia Praha - HistoricalLineups - IFFHS - Český a československý fotbal - ARFTS - ARFTS2 - ARFTS3 - ARFSH - ARFSH2

En sélectionModifier

Équipe Période Matchs Buts
Autriche 1933–1936 19 14
Tchécoslovaquie 1938, 1946–1949 14 12
Total sur la carrière 33 26

PalmarèsModifier

IndividuelModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier