Viktor Dammertz

évêque catholique allemand

Viktor Dammertz, osb, né le à Schaephuysen (arrondissement de Clèves, province de Rhénanie) et mort le à Sankt Ottilien en Haute-Bavière[1], est un évêque émérite allemand d'Augsbourg, ancien abbé-général de la congrégation ottilienne et ancien abbé-primat de la confédération bénédictine.

Viktor Dammertz
Image illustrative de l’article Viktor Dammertz
Viktor Dammertz en 2003.
Biographie
Nom de naissance Josef Dammertz
Naissance
à Schaephuysen
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Profession solennelle
Ordination sacerdotale
Décès (à 90 ans)
Abbaye de Sainte-Odile
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par le Card. Friedrich Wetter
Évêque d'Augsbourg
Abbé de l'Église catholique
Abbé de Sainte-Odile

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

BiographieModifier

Josef Dammertz étudie de 1950 à 1957 la philosophie et la théologie à l'université de Münster, à Innsbruck et à Saint-Anselme à Rome. Il entre au noviciat des bénédictins missionnaires à l'archi-abbaye de Sainte-Odile en 1953 et prend le nom de religion de Victor (Viktor). Il est ordonné prêtre par Mgr Joseph Freundorfer en 1957. Il étudie ensuite le droit canon à l'université Louis-et-Maximilien de Munich de 1957 à 1960, dont il devient docteur en .

Viktor Dammertz est secrétaire général de la congrégation ottilienne de 1960 à 1975, date à laquelle il est élu archi-abbé de l'abbaye de Sainte-Odile. Lorsque Mgr Weakland démissionne, Le T.R.P. Dammertz devient abbé-général de la confédération bénédictine : il représente à Rome, auprès du Pape et des dicastères toutes les congrégations bénédictines.

Il est nommé évêque d'Augsbourg en 1992 et reçoit la consécration épiscopale des mains du cardinal Wetter le , jour du millénaire de la canonisation de saint Ulrich d'Augsbourg. Les autres consécrateurs sont Mgr Lajos Kada, nonce apostolique en Allemagne et Mgr Josef Stimpfle (1916-1996), son prédécesseur.

Mgr Dammertz fait partie à partir de 1994 de la congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, à Rome. Deux ans plus tard il est nommé au conseil pontifical pour les textes législatifs. Il s'oppose en 1995 à la congrégation des Serviteurs de Jésus et Marie qu'il expulse de son diocèse.

Le Pape Jean-Paul II accepte sa démission du siège d'Augsbourg pour limite d'âge (75 ans) en 2004.

Notes et référencesModifier

  1. (de) [1], sur donaukurier.de

AnnexesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier